+ de tranquillité

La tranquillité est un des droits naturels et imprescriptibles de l’être humain selon la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Ce droit correspond à la tranquillité publique et à la paix civile auxquelles nous aspirons toutes et tous. La police municipale doit prendre sa part dans cette mission. Elle doit servir à apaiser les tensions,  pour faire diminuer la petite délinquance et prévenir les incivilités. Ses agents doivent être des gardiens de la paix dans une logique de proximité avec la population. La mise en œuvre de la tranquillité doit passer par une politique globale de prévention, de formation et, en dernier lieu, de répression des comportements délictueux.

 

Dans cette section, vous pouvez proposer des idées sur :


• la police municipale
• la lutte contre les violences faites aux femmes
• la prévention contre les comportements à risque
• les incivilités
• la sécurité routière
• la lutte contre les trafics illégaux
• les relations de bon voisinage
• …

Déposer une contribution

En vous connectant comme contributeur nous vous demandons de renseigner votre nom et adresse de messagerie. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

8 Contributions

Programmer un passage systématique des encombrants pour éviter les dépots.

Répondre Partager

Distribuer directement aux propriétaires de chiens des sachets pour crotte.

Répondre Partager

Évaluer avec les habitants les points noirs de la ville en matière de sécurité routière et les sécuriser (rétrécissement chaussée, marquage au sol, passages piétons mieux protégés, nouveau feux ou panneaux...)

Répondre Partager

Recruter des policiers municipaux et les former afin de favoriser la présence humaine plutôt que les caméras.

Répondre Partager

Mettre à disposition des propriétaires de chiens des sacs à la mairie et dans les bureaux de poste.

Répondre Partager

Développer et encourager les fêtes des voisins.

Répondre Partager

Stop au développement de la vidéosurveillance ou à l'armement des policiers municipaux, dispositifs extrêmement couteux. Réinjectons ces dépenses dans l'humain (police de proximité, médiateurs, régisseurs dans les immeubles...) permettant une présence accrue et apaisante sur l'ensemble du territoire.

Répondre Partager

La commune est le premier maillon de la prévention des comportements nuisibles, premier garant du "vivre ensemble". Développer des accompagnements et des services de prévention de proximité, de médiation pour apprendre aux habitants à (re)vivre ensemble et à régler les conflits dans le dialogue.

Répondre Partager